From waste to 3D printing: the surprising bet of Tridea (french)

Tridea transforme des bouteilles plastiques PET en filaments pour imprimante 3D.

Du déchet à l’impression 3D : le pari surprenant de Tridea

Un certain nombre de projets innovants auront, sans aucun doute, un impact non négligeable sur l’économie bruxelloise et son empreinte écologique, créant ou inspirant même les nouveaux business de demain.

 

Le principe du « pollueur-payeur »

En effet, sachant que plusieurs millions de tonnes de déchets sont produits chaque année par les entreprises bruxelloises, il est évident que le principe du « pollueur-payeur » s’imposera de plus en plus aux entreprises qui n’auront pris aucune initiative en la matière. L’innovation en ce domaine est donc appelée à jouer un rôle important, chaque activité spécifique pouvant être pionnière dans le contexte du jour.

Dans cette optique d’innovation, il est possible pour les entreprises de participer à des projets pilotes en bénéficiant d’une aide financière et méthodologique.

Relocaliser la valorisation des ressources

Ainsi, parmi les initiatives à souligner, celle de la jeune startup bruxelloise Tridea mérite l’attention. Son objectif principal est de relocaliser la valorisation des ressources dans le Benelux, ou tout au moins en Belgique, grâce à la production de matières premières secondaires à haute valeur ajoutée. Leur idée ne manque pas d’originalité : utiliser les déchets émis aujourd’hui par votre entreprise, pour créer les objets que vous utiliserez demain avec vos clients et collaborateurs, grâce à la technologie de l’impression 3D. En pratique, Tridea transforme des bouteilles plastiques PET en filaments pour imprimante 3D.

Grâce à de riches partenariats, le projet se développe de plus en plus localement, nourrissant l’économie bruxelloise.

Des nouvelles opportunités de business

Soutenir et accompagner ce type de projet est la mission du facilitateur « déchets ». De manière générale, la Région et Bruxelles Environnement mettent des facilitateurs à disposition des entreprises, pour les aider dans les matières environnementales tels que les déchets, la construction durable, la gestion des sols ou encore l’énergie. Ces facilitateurs remplissent des fonctions variées pour les entreprises : conseil, diagnostic, accompagnement, mise en réseau, développement d’outils pédagogiques de vulgarisation ou de sensibilisation, etc.

Leur mission est de simplifier la vie des entrepreneurs et de leur faire découvrir de nouvelles opportunités de business innovant et durable.

Ces facilitateurs sont hébergés au sein d’organismes indépendants de soutien à l’entreprenariat, qui jouent l’interface entre l’administration et le secteur privé. Ces partenariats public-privé permettent d’offrir aux entreprises des services efficaces et adaptés à leurs besoins, pour développer une économie forte et performante à Bruxelles.

Full article here

2017-05-21T11:10:18+00:00 May 19th, 2017|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment